Le Lièvre aux yeux d’ambre

Présentation de l’éditeur

Charles Ephrussi, qui inspira à Proust le personnage de Swann, fut le patriarche d’une des plus grandes familles de la bourgeoisie juive du XIXe siècle. Amis de Schnitzler, d’Hofmannsthal, mécènes des impressionnistes, les Ephrussi menèrent grand train entre Paris et Vienne jusqu’à ce que le pillage nazi et la guerre les précipitent dans la tragédie De leur splendeur, égale en son temps à celle des Rothschild et des Camondo, rien ne survivra, sinon une étonnante collection de miniatures japonaises – les netsuke -, parmi lesquelles, comme sur la couverture de ce livre, un certain lièvre aux yeux d’ambre… C’est cette histoire aux croisements multiples que raconte Edmund de Waal, lui-même descendant des Ephrussi. Le résultat – entre histoire et littérature – marque profondément la mémoire du lecteur.

Leave a Reply