Ils l’ont vécu

Emile-rené Guéguen avait émis l’idée de la diffusion, à l’occasion du 60e anniversaire de la Libération, d’un livre d’honneur relatant les actions de résistants de la région de Morlaix. Les témoignages des maquisards qui ont contribué à cette action clandestine ont dans leur athenticité un grandpouvoir évocateur de l’histoire de la Résistance au quotidien. Après la libération de Morlaix, plusieurs maquisards se sont engagés dans l’armée régulière et ont combattu sur le front de Lorient jusqu’à sa reddition en mai 1945. Le combat des Trente à Brémelinest donc le prolongement logique de leur action. L’action clandestine, c’est aussi celle d’Ernest Sibiril à Carantec. Son réseau d’évasion vers l’Angleterre est un exemple de courage et d’efficacité qui fait honneur à notre région. Le père de l’auteure, Jean-Yves Ropars, faisait partie du maquis de docteur Le Janne. Elle a donc tout naturellement adhéré au projet d’écrire ce document avec le concours de témoins qui lui ont spontanément confié leurs souvenirs.

Leave a Reply